Le sous-préfet en visite au Relais de Services Publics


Le sous-préfet en visite au Relais de Services Publics
Le sous-préfet en visite au Relais de Services Publics

 

Jeudi 29 octobre, M. Laurent Alaton, sous-préfet des Pyrénées-Orientales, était en visite à Ille sur Tet. Le représentant de l’Etat a profité de ce déplacement pour visiter le Relais de Services Publics (RSP), le guichet unique des administrations publiques géré par la Communauté de Communes. Accueilli par les deux vice-présidents de Roussillon Conflent, M. Willy Burghoffer et Mme Gislène Beltran Charre, respectivement Maire d’Ille sur Tet et Maire de Corneilla la Rivière, M. Alaton est venu sur place rencontrer le personnel et faire un état des lieux d’un service amené à monter en puissance en 2016.

Car en janvier prochain, les RSP deviendront les Maisons de Service au Public. Une nouvelle identité pour accompagner l’action de l’Etat visant à dynamiser un réseau dont l’objectif est de réduire les inégalités devant l’accès aux services. « D’ici là, explique M. Alaton, il nous a semblé important de réaliser un audit des structures en place afin de mieux cerner les attentes des usagers, de voir ce qui fonctionne et d’identifier, le cas échéant, des freins à la qualité de service rendu au public ».

Manque de notoriété, problèmes de communication avec les organismes partenaires, les freins sont réels. Néanmoins, cela n’a pas empêché l’essor d’un service devenu indispensable pour certaines populations qui s’appuient sur l’accompagnement personnalisé et le matériel mis à disposition – ordinateurs, accès internet, photocopieur, téléphone… – pour réaliser leurs démarches administratives ou chercher un emploi. « Depuis 2012, la fréquentation a quadruplé raconte Marie-Rose Torrent, responsable du RSP de Roussillon Conflent. L’année dernière nous avons reçu plus de 4 000 visites et ce chiffre va encore augmenter cette année ».

Pour accompagner cette croissance tout en maintenant un suivi de qualité, le réseau des futures Maisons de Service au Public sera renforcé : création de nouvelles structures, lancement d’une plate-forme collaborative, formation des agents et mise en réseau des acteurs concernés, les Maisons de Service au Public montent en puissance.