C’est le printemps dans les médiathèques de Roussillon Conflent !


Emprunter des livres, d’accord. Des CD, des DVD passent encore ; mais des graines ! C’est la dernière trouvaille des bibliothécaires de Roussillon Conflent qui proposent en ce début de printemps des « grainothèques » à leurs abonnés. Une initiative originale mise en place à Corbère, Corbère les Cabanes et St Feliu d’Amont qui montre le dynamisme du réseau de médiathèques de proximité de la Communauté de Communes. Un réseau qui compte à ce jour 11 médiathèques comme « autant de lieux de culture, d’échanges et de vivre-ensemble au cœur du territoire communautaire » a affirmé le Président Robert Olive vendredi dernier lors de la traditionnelle « photo de famille ».


La culture pour tous !

« Gratuité, diversité, proximité ». Cela ressemble à une devise. « C’est le cœur du projet culturel porté par les équipes communautaires poursuit Robert Olive. Notre volonté est que chaque habitant de Roussillon Conflent puisse se rendre dans une médiathèque afin d’y découvrir une œuvre, de rencontrer des gens, en un mot de s’enrichir ».  Un pari en passe d’être gagné. Avec près de 4 000 abonnés (plus d’un habitant sur cinq sur le territoire !), le réseau connait une croissance fulgurante. « Le public est très divers observe Huguette, bénévole à St Féliu d’Amont. Nous accueillons des enfants venus avec leurs parents, des personnes âgées qui trouvent là un véritable lieu d’échange et de convivialité et de plus en plus de jeunes à la recherche de bandes-dessinées ou de DVD ». Fini le temps des bibliothèques studieuses et silencieuses, les médiathèques de Roussillon Conflent s’ouvrent et partent à la conquête de nouveaux publics. « Nous proposons un catalogue de plus de 66 500 références » précise Béatrice Tombu, responsable du réseau. Romans, BD, journaux, littérature jeunesse, DVD et CD, chacun y trouvera son bonheur.

 

Une saison culturelle riche et variée

Ecouter les Faussaires en concert à Néfiach le 4, faire un tour à Millas pour l’exposition sur la Féria avant le 9, participez, au choix, à un atelier de tissage le 12 ou d’origami le 23 à Corbère, emmener son enfant à une après-midi jeux de société à Ille sur Tet le 16. Le mois de mars aura été chargé. Et ce sera pareil en avril ! Conférences, spectacles, concerts, ateliers créatifs, le plus dur, c’est de choisir ! « Nous essayons de proposer une programmation de qualité, adaptée à tous les âges explique Valérie Bournhonnet, responsable de la médiathèque de Millas. Notre volonté est de faire de ces médiathèques des lieux de culture où les gens se sentent bien, où ils ont envie de passer du temps, de venir et de revenir ». Et les chiffres lui donnent raison. En 2015, 947 nouveaux abonnés ont été enregistrés. Mieux, le nombre de prêts a augmenté de plus de 15% et l’affluence moyenne sur les animations a explosé.


Echange et convivialité

La convivialité, ça ne se décrète pas. Si l’aménagement des lieux ou l’enrichissement des collections, permettent de donner une atmosphère, ce sont bien les équipes des médiathèques qui créent la convivialité. « Nous sommes là pour accompagner nos abonnés, les guider et leur faire découvrir des œuvres » explique Véronique More, responsable de la médiathèque d’Ille sur Tet. 13 agents et 52 bénévoles sont au service des lecteurs. « Ils jouent un rôle essentiel poursuit Damienne Beffara, vice-présidente de Roussillon Conflent. Ils sont créateurs de lien social, de culture et de bonheur, c’est essentiel à l’heure actuelle ». Les ateliers de conversation en catalan à Ille sur Tet ou l’Attrape- livres, le club de lecture de Millas renforcent cette dynamique.


Il ne reste plus qu’à prendre sa carte d’abonné. C’est très simple (une pièce d’identité suffit) et totalement gratuit. Cerise sur le gâteau, celle-ci est valable sur l’ensemble du réseau des médiathèques de Roussillon Conflent.