Le Préfet en visite en Roussillon Conflent


Deux mois après sa prise de fonction, Philippe Vignes, préfet des Pyrénées-Orientales était en visite en Roussillon Conflent. Accompagné du sous-préfet de Prades, Laurent Alaton, et de son directeur aux collectivités territoriales, Jean-Marc Vidal, le préfet a rencontré élus et acteurs économiques du territoire. Une prise de contact « très constructive selon Robert Olive, Président de Roussillon Conflent,  afin de mieux appréhender les réalités locales et d’affirmer la volonté commune de travailler en bonne intelligence sur la gestion de dossiers sensibles ».

Roussillon Conflent au cœur du quotidien des habitants du territoire

La visite débutait par une réunion de travail dans la salle de conférence de la médiathèque communautaire JS Pons à Ille sur Têt. Un temps d’échanges important entre les élus communautaires et la délégation préfectorale afin de mieux cerner les contours du projet de territoire porté par Roussillon Conflent. « La proximité, l’accessibilité et la qualité du service proposé aux habitants sont le fil conducteur de l’action intercommunale » rappelait le Président Olive. « Collecte des déchets, accès à la culture, développement économique, environnement, nous sommes là au cœur du quotidien de nos usagers. Sans oublier les services liés à l’enfance et à la jeunesse : crèches, accueil périscolaire, restauration scolaire, centres de loisirs, points information jeunesse. Des services qui concernent tous les enfants du territoire et qui, de ce fait, confèrent au groupement une responsabilité importante vis-à-vis des familles et de notre avenir commun ».

Une collaboration étroite entre l’intercommunalité et les services de l’Etat

Pour mener à bien leurs missions, les élus communautaires « peuvent compter sur le soutien et la collaboration des services de l’Etat » assurait le préfet du département. Exemple à l’appui : M. Vignes réaffirmait son appui au projet de plateforme multimodale qui doit permettre d’optimiser la collecte, le transport et le traitement des déchets sur le territoire. Autre exemple de taille, la prise de nouvelles compétences par Roussillon Conflent dans le cadre de la loi NOTRe (Tourisme, accueil des gens du voyage et PLUI en 2017, GEMAPI en 2018 et l’eau et l’assainissement en 2020) « constitue un défi commun pour lequel la réussite dépendra de la qualité de la coopération entre les différents partis».

S’en suivait un tour de table des maires des communes membres afin d’évoquer les dossiers sensibles du moment : station d’épuration, aménagement du territoire, urbanisme, problème de déperdition de l’eau.... Le Préfet s’est dit « particulièrement mobilisé sur ces différents dossiers ». La journée se poursuivait par une visite des structures communautaires implantées à Ille sur Têt et notamment de la médiathèque, véritable fer de lance du réseau intercommunal. L’après-midi était consacrée à la rencontre avec des acteurs économiques locaux.

En conclusion de cette journée marathon en Roussillon Conflent, le Préfet s’est dit « rassuré de rencontrer une structure prête à absorber et à déployer de nouvelles compétences ». Philippe Vignes a également loué « la qualité du projet porté par les élus de Roussillon Conflent ; un projet courageux, cohérent et partagé qui s’inscrit dans une démarche ambitieuse et durable pour le territoire et ses habitants ».